Biographie

Carine Ratovonarivo est née aux portes de l'Océan Indien, à Madagascar. Elle a vécu sur l'île Rouge durant 20 ans où elle a suivi une scolarité française. Francophone et francophile, elle parle aussi bien couramment le malgache que le français et, obtient son Bac littéraire au Lycée Français de Tananarive. Cela l'amène à poursuivre ses études supérieures en France. Elle obtient tour à tour son Deug, sa Licence puis sa Maîtrise en Arts Appliquées, à la faculté de Toulouse Le Mirail 2.

Pendant ses études, elle s'initie en parallèle à la médiation culturelle à la Galerie photographique du Château d'Eau de la même ville. Elle devient aussi l'assistante du photographe marseillais André Mérian, dans le cadre de sa résidence sur le projet photographique du grand Mirail de Toulouse.
De l'imagerie mais pas que, elle décide d'étendre sa pratique dans le rédactionnel et c'est ainsi que durant 6 mois, l'année de sa soutenance, elle devient stagiaire assistante de rédaction pour le gratuit toulousain "Sortir". Cette expérience l'amène par la suite à apporter son concours à la conception graphique dans "Mada" - magazine des malgaches de l'étranger, créé par son père, journaliste de profession et spécialisé dans la presse écrite.

A la fin de ses études, elle décide de créer sa micro-entreprise, en tant qu'éco-designer (désigner écologique) pour laquelle le processus de fabrication de ses objets obéissent à la règle des 3R : Réduire, Réutiliser et Recycler. Carine H.C.R. éco-design est alors née. C'est son pseudonyme combinant son prénom d'origine latine et son nom patronymique signifiant : Homme Célibataire Riche, dans sa langue natale. L'alliance des deux qui est celle de Carine H.C.R. est désormais devenue son identité artistique.

Dès lors, elle adopte dans ses créations, une démarche portée sur une conscience écologique. Elle collabore alors dans l'évènementiel pour Le Centre de l'affiche. Elle expose collectivement pour la même galerie et au Musée Des Abattoirs. Elle est également retenue pour intervenir au sein de différents centres tels que CLAE et EPHAD, pour animer des ateliers où les matériaux de récupération sont combinés à des savoir-faire artisanaux, permettant à la matière d'être valorisée dans un nouveau cycle de vie. En parallèle, elle crée ses collections proposées dans des boutiques spécialisées, en ventes-privées, en expo-vente et marché de créateurs. Chaque objet sublime le banal et tente de proposer une juste association entre : la matière, la forme et la fonction.

Au bout de 4 années, elle est poussée par l'envie de s'enraciner de nouveau et de retrouver sa terre natale où le recyclage des matériaux s'est instauré au fil du temps comme une véritable tradition. C'est qu'à Madagascar, les artisans malgaches sont des recycleurs nés par définition et par nécessité.
De ce besoin est née son programme : "Collaborations créatives en Île Rouge : de l'artisanal à l'éco-design". Projet pour lequel elle a créé une levée de fonds fin 2012 et passé plusieurs mois auprès d'artisans à Madagascar durant l'année 2013 afin d'échanger leurs expériences, leurs savoir-faire et trouver une complémentarité dans leurs pratiques respectives. Cette corrélation s'est traduite par le design d'objets d'une vingtaine de pièces, désormais visible sous-forme d'exposition itinérante, inaugurée tour à tour à Antananarivo (Madagascar), à Toulouse (France) et à San Francisco (Californie), sa nouvelle ville d'adoption depuis l'année 2014.

Désormais établie à San Francisco, elle continue de promouvoir son programme. Grâce à sa candidature retenue par l'Alliance Française de San Francisco en tant qu'artiste francophone l'an passé, elle a donné à voir au public d'Outre-Atlantique, pour la première fois, son exposition itinérante durant 2 mois. Cette occasion lui a également permis de participer à la "French Fair " durant le mois de la francophonie où elle a représenté Madagascar. Cette même thématique mensuelle lui a donné l'opportunité de rencontrer des personnalités importantes telles que Son Excellence Philippe Savadogo, Ambassadeur et représentant permanent de l'Organisation internationale de la Francophonie. Et par la même, Le Consul de France de San Francisco de l'époque, Mr. Romain Sernan. Son expérience du plurilinguisme lui a aussi permis de témoigner sur le thème de : "San Francisco : ville créative", article créé dans le cadre d'un projet mené par l'école HEC de Paris, reflétant sa vision artistique en tant qu'expatriée. En parallèle à ces évènements, elle continue de développer son amour pour l'éco-design en créant des collections retenues par des marchés de créateurs spécialisés dans le fait-main local, dont PopUpsters, la communauté de Bayview et la communauté Etsy de San Francisco. Son projet actuel sera une future exposition collective rassemblant des artistes locaux, en partenariat avec l'Alliance Française de San Francisco, exposée dans les deux prochains mois à venir et qui fera écho au mois de la francophonie de cette nouvelle année 2015.

Retrouvez Carine sur :
*Facebook : Carine-HCR-eco-design
*Site web : http://www.konnected2k.com
*La presse écrite malgache telle que "Midi-Madagascar" (1er journal d'information de Madagascar), la presse francophone telle que le magazine "No Comment", ainsi que la radio Lazan' Iarivo (Radio culturelle de la Capitale malgache) évoquent régulièrement son parcours.